La « Digigraphie » 2018

Un petit arrêt sur la « Digigraphie » est nécessaire car depuis plus d’un an, je n’en ai pas beaucoup parlé voire pas du tout. Le site du label a été mis à jour récemment tout en gardant la même présentation apparemment. Les actualités sont également un peu hors champ. Peu importe, ce label si cher à nos yeux met à l’honneur les photographes qui ont fait le choix de réaliser leur impression suivant un procédé précis utilisant les traceurs Epson et dont on peut résumer la formule de la façon suivante :

 

  • un papier fine-art labellisé
  • un traceur « Epson » haut de gamme
  • des encres HD précises liées à l’utilisation de ces traceurs
  • une chaine graphique parfaitement calibrée et contrôlée mensuellement

 

La « Digigraphie » est pour le photographe seul une réelle démarche artistique. Elle l’est moins lorsqu’il sollicite un laboratoire agréé tel que « Tirage-Art » par exemple. Outre la réalisation de l’œuvre, pour l’artiste, c’est alors une façon efficace et parfaitement transparente de proposer son travail à la vente. Son image est en effet soigneusement tracée et répertoriée et donne droit à la délivrance d’un certificat d’authenticité prouvant que le laboratoire a parfaitement répondu aux exigences du label. cette délivrance est possible parce que le laboratoire est contrôlé. Il faut simplement savoir que tous les tirages réalisés dans un laboratoire agréé « Digigraphie » bénéficient en toute logique de cette « surveillance ».

www.digigraphie.com

Rien ne vous oblige à choisir ce label pour numéroter vos créations et suivre l’évolution des ventes de celles-ci au fur et à mesure que le temps passe. Il vous est parfaitement possible de tenir un carnet de vente et d’imprimer des certificats personnalisés. La « Digigraphie » évite alors simplement les erreurs et « oublis » possible. Elle vous donne accès à un univers graphique maitrisé. Un laboratoire agréé possède forcément un moniteur correctement calibré, des profils papiers à la hauteur des attentes et une façon de faire qui permet sans « bricolage » de faire le lien entre la photo reçue et l’impression.

C’est un gage de qualité et de reproductibilité, c’est tout ! et c’est bien là l’essentiel.

A très bientôt

Isabelle


www.tirage-art.com – le labo fine-art

www.imago-michel.com – le site artistique

tiragelecocq.wordpress.com pour les informations en continue

la page Facebook pour le partage et la communauté

La page Instagram pour les coups de flash

lecocq@tirage-art.com pour tout ce qui concerne l’impression fine-art

contact@imago-michel.com pour tout achat d’œuvres d’art signées LECOCQ

06 60 80 55 75 pour toutes vos demandes

Publicités

Vos projets …

… Sont un peu les nôtres.

« Tirage-Art » depuis 7 ans se propose de réaliser vos projets d’exposition. Le laboratoire est fort d’une expérience de plus de 220 expositions réalisées depuis 2011 (série de plus de 10 images grand format) et de  plus de 50 expositions personnelles créées depuis 2009. C’est donc avec beaucoup de recul et une bonne dose de savoir faire qu’il est capable de répondre  à vos demandes les plus exigeantes dans les limites autorisées par ma seule présence.

Je vais ici vous donner quelques éléments concrets vous permettant de mieux définir le budget d’une exposition, mais avant cela, posez-vous une seule question.  Quel intérêt avez-vous de passer par un laboratoire d’impression fine-art et à plus forte raison par « Tirage-Art » pour la réalisation de vos expositions ? Voici ce que je vous offre :

j’analyse vos images, je réalise les corrections et les mises à dimensions ainsi que les mises en valeur, tout ceci gratuitement et bien sur sous votre contrôle et après votre autorisation écrite (courriel).

Je profile parfaitement vos images afin qu’elles soient conforme à une réalité, celle de la prise de vue si vous ne disposer pas d’un écran calibré et que vous ne retouchez pas vos images, celle de votre travail en sachant qu’il faut respecter un principe de base, toujours conserver l’origine colorimétrique à savoir le profil incorporé de votre appareil photo ou de votre tablette (adobe RVB, sRVB, profil marque ou profil personnel).

j’apporte une technologie récente puisque j’utilise pour les expos, ma dernière acquisition, une EPSON SC-P9000 parfaitement calibrée et contrôlée car le laboratoire (et non pas moi, la différence est importante) est agréé « Digigraphie ».

je vous offre un choix de papiers fine-art important (12 papiers) et toujours marqué du sceau des grandes marques, que ce soit EPSON, CANSON, et bien sur HAHNEMUHLE. C’est une valeur ajoutée qui nous offre pleine satisfaction et qui ne trompe personne.

Je maitrise le cout de revient du tirage grâce à un calcul très strict du prix de chacune des fournitures. De fait, par rapport à une réalisation d’un tirage maison, nos propositions sont finalement peu couteuses. Vos projets peuvent donc voir plus grand (c’est d’ailleurs souvent le cas).

Pour les expositions, il existe deux remises : EXPO5 et EXPO10. Elles correspondent à deux paliers dont j’ai pu apprécier la réalité au fil des années. L’une applique une remise de 5% à partir de 500 € HT soit 600 € TTC. Elle représente grosso modo, chez tirage-art, la conception d’une exposition simple de 11 à 14 tirages 40×60 cm (suivant papier) contrecollés sur Dibond (fixations non fournis). Voici d’ailleurs quelques exemple :

14 tirages 40×60 cm sur papier « Hahnemuhle Albrecht Dürer » contrecollés sur plaques de Dibond 3 mm : 646,79 € TTC frais de port compris et boite de transport en bois fournis.

11 tirages 40×60 cm sur papier « Hahnemuhle PhotoRag Baryta » contrecollés sur plaques de Dibond 3 mm : 606,51 € TTC frais de port compris et boite de transport en bois fournis.

La deuxième remise applique une réduction de 10% à partir de 1000 € HT soit 1200 € TTC. Cette fois ci, l’exposition peut se voir sous une forme bien différente. J’ai réalisé pour vous quelques propositions qui ont pour but de coller à un chiffre, des quantités bien réelles dont vous pourrez vérifier la véracité en allant sur le site « Tirage-Art » :

10 tirages 70×100 cm sur papier « Hahnemuhle PhotoRag 188 g/m² » contrecollés sur plaques de Dibond 3 mm équipées de châssis rentrants : 1250,92 € TTC frais de port compris et boite de transport fournis.

12 tirages 60×90 cm sur papier « Hahnemhule PhotoRag Satin » contrecollés sur plaques de Dibond 3 mm équipés de fixation carrées adaptées : 1203,63 € TTC frais de port compris et boite de transport fournis.

14 tirages 50×75 cm sur papier « Hahnemuhle PhotoRag Baryta » contrecollés sur plaques de Dibond 3 mm équipés de châssis rentrants : 1168,54 € TTC frais de port compris et boite de transport fournis.

Tout ceci a malgré tout un cout. Je vous propose enfin évidemment des facilités de paiement en trois fois sans frais. Pour adhérer à cette solution, vous devez en faire la demande et m’envoyer trois chèques, l’un est encaissé à la commande, le deuxième à la fin du mois courant et le troisième à la fin du mois suivant.

Le fait est que les possibilités sont donc importantes. je vous invite à comparer et reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires.

bonne semaine

Isabelle


www.tirage-art.com – le labo fine-art

www.imago-michel.com – le site artistique

tiragelecocq.wordpress.com pour les informations en continue

la page Facebook pour le partage et la communauté

lecocq@tirage-art.com pour tout ce qui concerne l’impression fine-art

contact@imago-michel.com pour tout achat d’œuvres d’art signées LECOCQ

06 60 80 55 75 pour toutes vos demandes

Nos systèmes de fixation – Procédure dégradée

Le site est toujours en réparation (lire cet article ICI)? Vous disposez toujours d’une solution de secours vous permettant sans perte d’avantage et sans augmentation de prix, de commander. Vous aurez de plus le plaisir d’avoir Isabelle au bout du fil plus souvent … Et de bénéficier d’une remise supplémentaire à valoir sur votre prochaine commande !!

Procédure dégradée

Tarifs TIRAGE-ART

Puisque nous ne pouvons toujours pas avoir accès à notre site, je vous propose de vous présenter les système de fixation pour plaque de « Dibond » que nous proposons normalement sur le site. Je ne vous parlerai pas ici des cadres et caisses américaines qui sont également des systèmes de fixation mais surtout des objets de finitions de l’œuvre. Cela fera l’objet du prochain article.

Nous  proposons à l’artiste en fonction du format choisi plusieurs solutions. Celles-ci ont toutes été testées dans le laboratoire. En respectant le mode d’emploi joint normalement aux fixations et cadres rentrants, vous n’aurez aucun soucis au moment de l’accrochage et aucune surprise à avoir par la suite, car il faut savoir que nous ne mettons pas en place les fixations au dos des plaques de « Dibond ». Les fixations carrées et rondes sont livrées avec des buttées gratuites à disposer au niveau de chaque coin inférieur gauche et droit de la plaque de « Dibond ». Elles permettent de mettre l’œuvre parfaitement parallèle au mur.

 

 

 

Les fixations rondes de diamètre 60 mm

Nous les fournissons gratuitement (une par plaque de Dibond) jusqu’au format 50×50 cm soit jusqu’à une surface de 0,25 m² correspondant à une masse de 0,95 kg, car le fabriquant les recommande pour des masses ne dépassant pas 1 kg. Nous avertissons le cas échéant l’artiste au moment de l’achat. Si vous souhaitez en acheter une deuxième pour la même œuvre, cela est recommandé pour des images horizontales, il vous faudra vous acquitter de la somme de 2,00€ ttc. Ces fixations comme les suivantes peuvent être commandées à l’unité, renseignez-vous.

 

 

Les fixations carrées de coté 70 mm

Elles ne sont pas proposées gratuitement pour la commande d’images contrecollées sur plaque de « Dibond » mais il est possible à l’avenir que nous modifions cela afin d’être en adéquation entre les différentes propositions. Elles sont vendues par paire au prix de 6,00 € TTC les deux. Elles sont utilisées normalement pour fixer les miroirs au mur donc elles sont d’une extrême solidité et garanties pour supporter une masse de 3 kg soit largement celle d’une plaque de « Dibond » de 60×90 cm (un peu plus de 2 kg). Attention, ces fixations ne conviennent pas pour les crochets sur cimaise munis de dispositifs de sécurité.

 

 

Les cadres ou châssis rentrants de 15 mm d’épaisseur

Ils sont proposés dès le format 30×30 cm. Ils se présentent sous la forme d’un cadre parfait en aluminium mais plus petit que la plaque de « Dibond ». Ce cadre se colle alors derrière la plaque de « Dibond » et permet de rigidifier parfaitement le support. Dans le cas de commandes associées à un tirage contrecollé, nous fixons nous même le cadre. Dans le cas d’une commande simple d’un châssis rentrant, l’artiste devra monter lui même le cadre. Celui ci sera alors pourvu de la bande collante et de tous les accessoires nécessaires au montage.

A suivre, nos systèmes d’encadrement : cadre aluminium et caisse américaine.

Très belle journée

Michel


NOTRE CARTE DE VISITE 2016

www.tirage-art.com – le labo fine-art

www.imago-michel.com – le site artistique

tiragelecocq.wordpress.com pour les informations en continue

la page Facebook pour le partage et la communauté

lecocq@tirage-art.com pour tout ce qui concerne l’impression fine-art

contact@imago-michel.com pour tout achat d’œuvres d’art signées LECOCQ

06 60 80 55 75 pour toutes vos demandes

 

Comment nous fonctionnons

Cet article s’intercale entre deux grandes séries d’expositions, celles que nous avons réalisées précédemment et celles qui feront l’objet d’articles différents dans un futur très proche. Il a pour objet de vous présenter notre façon d’aborder le tirage d’art dans un monde de l’image parfois aseptisé dans la démarche d’impression. Je ne parlerai ici que d’impression, car en ce qui concerne l’image en elle même, nous avons encore la chance de voir la photographie évoluer sans cesse et vos images le prouvent. Lire la suite

Technique #3 : Le profil de l’ecran

Cet article constitue la dernière partie d’une série de trois articles qui abordent de façon simple, les principales notions à connaitre afin que votre image soit bien pris en charge par l’atelier d’impression fine-art « Tirage-Art ». Bien entendu, ce sont des jalons, des paramètres parfois faciles à mettre en place mais nous sommes aussi là pour contrôler en permanence vos images et faire que ces dernières sortent parfaitement bien. C’est finalement un travail d’équipe. Les deux premiers articles concernent le « profil incorporé » de votre fichier et « l’espace de travail » de votre logiciel. Nous allons terminer ce cycle en vous parlant du « profil écran », c’est à dire de votre matériel. Lire la suite